« Allô »

Il y a bien des années, le surf de l’hawaïen Kahuto Koumité coula. Comme le titanic. Avant de sombrer avec sa planche, il s’est dit : « Mince ! J’appellerai bien le gars de chez Koad, pour avoir une planche qui flotte ». Ce fût sa dernière pensée et son dernier geste. Pour lui rendre hommage, avant une session de surf, ses congénères lèvent toujours le pouce et l’auriculaire vers le ciel, histoire de se dire : « Tu as appelé le gars de chez Koad avant de te mettre à l’eau ? »

Si toi aussi, tu as besoin d’une planche de surf ou d’une planche de skate, prend ton téléphone et dit « Allô ».

« Allô »

Il y a bien des années, le surf de l’hawaïen Kahuto Koumité coula. Comme le titanic. Avant de sombrer avec sa planche, il s’est dit : « Mince ! J’appellerai bien le gars de chez Koad, pour avoir une planche qui flotte ». Ce fût sa dernière pensée et son dernier geste. Pour lui rendre hommage, avant une session de surf, ses congénères lèvent toujours le pouce et l’auriculaire vers le ciel, histoire de se dire : « Tu as appelé le gars de chez Koad avant de te mettre à l’eau ? »

Si toi aussi, tu as besoin d’une planche de surf ou d’une planche de skate, prend ton téléphone et dit « Allô ».

Tu peux aussi nous envoyer un message

 

Envoyer

Choisis ton surf en bois